NL : FR
 Flux RSS
Arrow Plan du site

Notre mission

' L'AFCN promeut la protection efficace de la population, des travailleurs et de l'environnement
contre les dangers des rayonnements ionisants'.

RADON

L'AFCN entame l'évaluation des rapports d'Electrabel sur les stress tests


Les rapports sur les stress tests rédigés par Electrabel viennent d'être déclarés recevables par l'Agence fédérale de Contrôle nucléaire (AFCN). En clair, l'AFCN entame dès à présent, en collaboration avec Bel V, une évaluation approfondie des rapports qui lui ont été remis. Cette évaluation doit être achevée pour le 31 décembre de cette année, date à laquelle les rapports d'évaluation nationaux doivent être transmis aux instances européennes. L'AFCN et Bel V évalueront les rapports, procéderont à des vérifications de calculs, confronteront les rapports aux informations et études existantes et organiseront des réunions techniques. Au besoin, des inspections ciblées seront programmées in situ pour vérifier la réalité des conclusions présentées ou pour contrôler dans la pratique le caractère fondé et la pertinence de certaines données et des hypothèses posées. Il se peut que l'AFCN et Bel V imposent d'autres actions complémentaires si celles-ci s'avèrent nécessaires. Pour garantir toute objectivité, les rapports nationaux seront à leur tour analysés par une équipe d'experts internationaux. Le résultat de cette analyse est prévu pour le 30 avril 2012.

Par le biais de ces rapports, les exploitants (en l'occurrence Electrabel pour les sites de Doel et de Tihange) doivent démontrer que tous les réacteurs et le combustible usé stocké sur ces sites disposent d'une marge suffisante de sûreté et de protection de l'environnement en cas de conditions extrêmes. Il s'agit notamment de situations extrêmes comme des inondations, des tremblements de terre, des pertes de l'alimentation électrique ou des moyens de refroidissement, mais également de scénarios combinant ces situations comme ce fut le cas à Fukushima suite au tsunami. En Belgique, l'AFCN a également demandé de prendre en considération des accidents résultant d'une erreur humaine ou d'un acte malveillant, tels qu'une chute d'avion, un piratage informatique, une dérive de gaz toxiques ou un acte de terrorisme.

L'AFCN a reçu les rapports d'Electrabel sur les stress tests le 28 octobre 2011. Il s'agit d'un rapport pour le site de Doel (228 p.), d'un rapport pour le site de Tihange (242 p.), d'un rapport public sur les événements d'origine humaine pour Doel (66 p.), d'un rapport public sur les événements d'origine humaine pour Tihange (56 p.) et de rapports classifiés plus détaillés sur des événements d'origine terroriste. Les rapports dressent une description détaillée sur la situation de chaque réacteur. Ils décrivent ensuite le concept de départ et évaluent les marges de sûreté. Dans certains cas, ils proposent des actions d'amélioration.
L'AFCN et Bel V ont déjà effectué une première lecture des rapports. Sous réserve des évaluations qui restent à faire, les deux instances ont jugé ces rapports complets et conformes à la méthodologie approuvée et imposée par l'AFCN. Il ressort de cette première lecture que les centrales belges présentent un niveau de protection suffisant, même si les rapports proposent des adaptations à apporter aux installations ou à l'organisation en vue de renforcer plus encore le niveau de sûreté des centrales. Le tout doit bien évidemment être vérifié par l'AFCN et Bel V dans les semaines à venir.

A titre d'information, les plus anciens réacteurs belges datent de 1975 (Doel 1 et 2 et Tihange 1) et les plus récent de 1985 (Doel 4 et Tihange 3). Ils furent à l'époque conçus sur base des technologies disponibles, des connaissances scientifiques et des bonnes pratiques d'alors. Depuis lors, chaque réacteur a continuellement été adapté en fonction des nouvelles connaissances et techniques, compte tenu du retour d'expériences (Three Mile Island, Tchernobyl,..), dans le cadre des révisions décennales de sûreté et sous l'impulsion de la réglementation nationale et internationale.

Centrale nucléaire de Tihange : Rapport des tests de résistance Centrale nucléaire de Doel : Rapport des tests de résistance

Pour de plus amples renseignements :
Karina De Beule
Porte-parole AFCN
0475/480598

AFCN – rue Ravenstein 36 - 1000 Bruxelles - Tél. 02/2892111 - www.fanc.fgov.be


8 Novembre 2011


Point de
contact

 
ensreg
 
 
 

INES

 


 version imprimable Home

Copyright 2013 © - Mention légale